5 questions à propos du gazon pour un pavage vert réussi

Bien entendu, le gazon que vous utilisez pour votre pavage vert a un impact sur le résultat final. Quelles graminées vaut-il mieux utiliser pour votre mélange de semences de gazon? Que faut-il savoir avant de semer? De quel entretien devez-vous tenir compte? Nous avons posé cinq questions au spécialiste du gazon Barenbrug.

Quelle fondation convient le mieux pour un pavage vert?

Pour le gazon, un sol avec un maximum de matières organiques et d’air est idéal. Comme les terres arables, mais celles-ci sont trop meubles pour être praticables. Pour un pavage vert pour emplacements de parking, par exemple, on emploie souvent des gravillons non liés comme fondation. Les pavés y restent bien en place et ce revêtement est suffisamment robuste pour supporter le trafic de voitures et de camions. 

Le sol sous le pavage vert est souvent moins fertile que le terreau dans les pavés. Le terreau dans les pavés doit avoir une teneur minimale en matières organiques (humus) équivalant à 2, mais 4,5 à 7 est encore meilleur pour le gazon. Le choix dépend de l’objectif du pavage. Plus la teneur organique est élevée, plus l’eau s’infiltrera lentement dans le sous-sol. Si le pavage vert ou gazon est aménagé principalement pour permettre une évacuation plus rapide des eaux de pluie, il est recommandé de choisir une teneur en matières organiques de 2.

  • « Nous travaillons donc toujours avec un mélange de deux ou trois sortes différentes de graines d’herbe. La combinaison de différentes graines de graminées permet de faire face à des circonstances imprévues. Si, contre toute attente, une espèce ne germe pas bien, l’ensemble du gazon n’est pour autant pas perdu. »
    Steve Van de Genachte
    Account Manager Flandres chez Barenbrug
Quelles graminées conviennent pour un pavage vert praticable?

Si le sol est compact, il est recommandé de choisir des graminées munies de solides racines. Dans ce cas, nous conseillons un mélange constitué en grande partie de fétuque élevée. La fétuque élevée se caractérise de de fortes racines qui atteignent 60 cm à 1 m de profondeur, à la recherche de l’eau. Elle résiste donc bien à la sécheresse et à la chaleur et doit être arrosée moins souvent. Le pâturin des prés est connu pour son pouvoir réparateur, de sorte que l’herbe jaunie après une période sèche redevient rapidement verte. 

Nous travaillons donc toujours avec un mélange de deux ou trois sortes différentes de graines d’herbe. La combinaison de différentes graines d’herbe permet de faire face à des circonstances imprévues. Si, contre toute attente, une espèce ne germe pas bien, l’ensemble du gazon n’est pour autant pas perdu. Cependant, il y a une règle pour le gazon : plus on roule dessus, plus l’herbe sera stressée. Si vous acceptez que 80 % du gazon pousse correctement sur un emplacement de parking et qu’une petite partie disparaisse de temps en temps, il n’y a aucune raison de ne pas opter pour cette solution.

Voici un exemple d’un bon mélange de graines d’herbe. La combinaison équilibrée assure une résistance exceptionnelle à la chaleur et à la sécheresse. La densité de semis dépend de la taille des graines d’herbe. Pour les graines d’herbe grossières, il faut compter 300 kg/ha, tandis qu’il suffit de 150 kg/ha pour les graines fines.

Jusqu’à quel niveau sous le bord les ouvertures d’un pavage vert doivent-elles être remplies ?

Remplissez le pavage vert avec de la terre jusqu’à 1,5 cm sous la face supérieure. Semez-y les graines d’herbe et couvrez avec une fine couche de sable ou utilisez un substrat ensemencé. Le pavé est alors rempli « de façon meuble ». Après le compactage, le pavé est à nouveau rempli jusqu’à 1,5 cm du bord. Lorsque l’herbe qui germe est prise entre une roue et le pavé enherbé en béton, elle peut repousser. Si le pavage vert est rempli jusqu’au bord, le risque est grand que la plante soit écrasée et meure. En outre, nous conseillons de tenir compte dans chacune des couches sous-jacentes d’une composition qui convienne pour la croissance du gazon. 

Quel est le bon moment pour semer du gazon ?

Les facteurs importants lors des semis sont la température, la lumière et l’humidité. Entre avril et octobre, il y a assez de lumière pour faire germer les graines d’herbe. La température est aussi suffisamment élevée pendant cette période. Le seul facteur qui reste à surveiller alors est la présence d’une humidité suffisante. Pendant les périodes très sèches, vous pouvez arroser légèrement les graines. Ne le faites pas trop souvent, car les racines doivent chercher elles-mêmes l’humidité dans le sol. 

Si les circonstances ne sont pas tout à fait idéales, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Les graines ne germeront pas encore, mais le feront dès que tous les facteurs sont favorables. 

Les premières pousses apparaissent après environ quinze jours, s’il y a suffisamment de lumière et d’humidité. Si les petites plantes se trouvent sous le niveau du béton, elles sont praticables après quelques semaines.

Comment entretenir un pavage vert?

L’entretien d’un pavage vert se limite en fait à la fauche. Tout dépend de l’aspect recherché. Vous souhaitez créer l’aspect d’un talus ? Dans ce cas, il suffit de faucher deux à trois fois par an. 

Vous pouvez utiliser une tondeuse classique, mais les couteaux doivent être réglés à minimum 3 cm du sol. Plus il subsiste de surface de feuille, moins la plante sera stressée et plus elle se rétablira rapidement. 

Si un substrat riche a été utilisé pour l’aménagement, il n’est généralement pas nécessaire de fertiliser. 

Pour choisir correctement les graines d’herbe pour un emplacement ou un projet spécifique, nous conseillons toujours de prendre contact avec des spécialistes en graines de graminées ou en substrats.

Merci au spécialiste du gazon Barenbrug.